Le blog de Josse, de tout et de rien

27 novembre 2015

Du bleu, du blanc, du rouge !

Je sais pas si c'est la même chose pour vous, mais plus j'avance plus çà va vite, trop vite ! 

Les mois défilent, été, automne, et nous voilà en hiver, et quel hiver! 

J'ai comme un goût amère de cet hiver ! J'ai  comme une grosse colère de cet hiver ! 

Que faire de cet hiver ? 

Je suis là à attendre je ne sais quoi.... attendre que çà passe, que çà casse, 

tant de détresse, de tristesse ! 

J'aimerais pouvoir espérer des jours meilleurs, et vous souhaiter à la fin de cette année, une bonne et heureuse nouvelle année, MAIS...........

Allez il nous faut y croire, plus que jamais ! rire, sourire, se divertir, en finir de ces tristes souvenirs....

Il nous faut du BLEU comme le ciel de Provence, du BLANC comme la neige , et du ROUGE comme un magnifique bouquet de fleurs rouges  ! 

20140909_110714

P117063720150514_163823

 

Posté par ptitejojo à 23:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2015

j'ai un nouveau blog

J'ai un nouveau blog : http://jossecoussine.canalblog.com

Posté par ptitejojo à 00:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2015

cette fois un sac cravaté !!

P1170606

P1170605

P1170612doublé, recto cravaté, verso laine bouillie grise, la seconde photo rend vraiment la couleur ! 

Posté par ptitejojo à 00:29 - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 janvier 2015

quelques cravates "coussinées" et de la layette (bonnet et chaussons)

20150121_132341

20150121_132513

20150118_173703

20150119_194743

Posté par ptitejojo à 00:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 janvier 2015

COUSSIN CRAVATÉ

Dernièrement, en débarassant un KAGIBI chez un de mes fils, j'ai trouvé un sac de "cravates" du temps où il était comme il dit "JCDTC"

traduction "jeunecadredynamiquetrèscon", 

30 en tout, un mois de cravates, génial !

20150110_184833

20150110_184934

l'idée m'est venue, parce qu'il y en a de très jolies, d'en faire des choses....

 

voilà la première série de 5 cravates : un coussin 40X40cm

 

çà vous plaît ? merci pour vos commentaires, et puis je ne l'ai pas encore fait, je vous souhaite une bonne année, pleine de créations, de couleurs, d'inspiration artistique, de libertés dans vos choix ! 

Posté par ptitejojo à 21:29 - Commentaires [5] - Permalien [#]

08 janvier 2015

Je suis Charlie

10390571_10152970180603815_9141875876533292242_n_1

Posté par ptitejojo à 13:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 janvier 2015

coucher de soleil ce soir, chez moi , merveilleux !

P1170523

P1170525

Posté par ptitejojo à 18:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

coucher de soleil ce soir, chez moi , merveilleux !

P1170523

Posté par ptitejojo à 18:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2014

Petite ballade hivernale, mais pas trop !! des bisous sous le gui !

 

 

 

20141212_144712

 

 

20141212_145031

 

 

Remontons d’abord jusqu’à nos ancêtres les gaulois : C’est la sixième nuit du solstice d’hiver, la première de l’année celtique, la « nuit mère ». Un druide vêtu de blanc s’enfonce dans la forêt pour y cueillir le gui sacré du chêne avec une serpe d’or. Il le reçoit dans un drap de lin d’une blancheur immaculée (car il ne doit pas toucher le sol afin de conserver ses pouvoirs) tout en prophétisant « O Ghel an Heu » - traduisez « Que le blé germe ». Quelque peu déformée, cette expression aujourd’hui désuète s’était déjà transformée au Moyen âge en « Au gui l’an neuf ». Les gaulois qui, comme chacun sait, ne craignaient qu’une seule chose, c’est que le ciel leur tombe sur la tête, attribuaient donc à cette plante, outre ses vertus médicinales, des pouvoirs magiques. Le gui chassait les mauvais esprits, purifiait les âmes, neutralisait les poisons et assurait la fécondité des troupeaux. Autre lieu, autre légende, en Scandinavie cette fois. Le démon Loki, par jalousie, tua le dieu soleil Baldut (ou Balder) lui décochant une flèche empoisonnée avec du gui. Preyla, déesse de l’amour, implora les dieux de redonner vie à Baldut, promettant alors d’embrasser quiconque passerait sous le gui. Evidemment, Baldut ressuscita. De cette légende naquit la coutume du baiser sous le gui, dès lors symbole de l’amour et du pardon. Notons au passage que Wagner aurait trouvé là une source d’inspiration pour sa célèbre « tétralogie ». 

Revenons au réel. Le gui « porte bonheur » que l’on vend chaque fin d’année au cœur des cités a effectivement des vertus médicinales. En herboristerie, le gui était prescrit pour soigner l’épilepsie, les désordres nerveux et la digestion. Au 19ème siècle, il entrait dans la composition de remèdes contre la coqueluche. La viscine, substance contenue dans le fruit blanc du gui, servait autrefois à faire de la glu.

Petite ballade hier après midi, au "Bouvier" , vivifiante, récolte de "gui", c'est vraiment apaisant ce paysage derrière chez moi !

 

20141212_155132

Posté par ptitejojo à 17:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 décembre 2014

SACMANIA !

encore un à la collection, cette fois tout velours, doublé coton marron, une poche intérieure, belle capacité de quoi y mettre "toute sa vie" !! 

20141211_160829

20141211_160850

Posté par ptitejojo à 16:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]